mercredi 14 février 2024

Pour quelques scatters de plus

 Hello,

 

j'ai récidivé, je suis reparti sur une seconde session de petits décors pour égayer mes tables. On y retrouve encore des décors en plâtre d'Anatoli : cercueil, tonneaux, caisses et valises, du tas de gravant en plastique Deadzone et le trône du roi Gobelin de Gobelinville du Hobbit, en plastique également.

Plus petite session mais qui m'a bien amusé toutefois. toujours la même recette (sous-couche noire, brossage, brossage plus clair sur la moitié supérieure, lining quand c'était utile) sauf pour le trône du roi gobelin ou je n'ai appliqué cette technique que pour le bois. Pour le reste j'ai fait du slapchop style : brossage gris, gris clair, lining blanc et passage de peintures speedpaints army painter (sauf sur la roche évidemment, les brossages suffisaient). 

 

Pas plus de palabres, place aux photos (pas content de ces photos d'ailleurs, et marre de ce velours qui attire tous les poils à lui) :










Avec ça on commence à être bien pour meubler une ville, un campement ou un donjon, maintenant il s'agirait de se pencher sur les petits décors SF, il va falloir remettre les mains dans le cartons de Mantic Crate... 

C'est tout pour aujourd'hui, kenavo !




vendredi 9 février 2024

La Bande FM : 30, 31, 32

 Demat,


Aujourd'hui je vous relance dans l'univers BD en vous partageant les dernières émissions de 2023. 


Emission 30

ÉMISSION N°30 avec Thomas, Charlotte, Flo et François P.





Au programme :

--> Thomas fait son édito.
--> Charlotte nous emmène dans "Les contrées salées" de Hope LARSON, Rebecca MOCK & Alice DELABRE aux éditions Rue de Sèvres.
--> Flo chronique : "Journal inquiet d’Istanbul" d’Ersin KARABULUT aux éditions Glénat.
--> Thomas nous fait découvrir "Colorado Train" de Alex W. INKER aux éditions Sarbacane.
--> François P. chronique : "Île Bourbon 1730" de Appollo & Lewis TRONDHEIM aux éditions Delcourt.
--> Les chroniqueurs vous proposent le traditionnel BD MINUTE :
-> Thomas : "Perpendiculaire au Soleil" – de Valentine CUNY-LE CALLET aux éditions
Delcourt.
-> Flo : "Le Port des marins perdus" - de Teresa RADICE et Stefano TURCONI aux éditions
Glénat.
-> François P : "Batman et les tortues Ninja Amère Pizza" - de James Tynion IV et Freddie E. Williams II - aux éditions Urban Comics.
-> Charlotte : "Guerilla green" - de Ophélie DAMBLE & Cookie Kalkair aux éditions Steinkis.
--> BDs de la Grange : " Au cœur des Solitudes " - " Femme Vie Liberté " – "Le Fils de Pan " - " La Petite Lumière " - " Hoka Hey "

à écouter :



Emission 31 : mauvaises filles

ÉMISSION N°31 présentée par Charlotte et nos chroniqueurs : François P, François M, Thomas et Marlène enregistrée dans les studios de Timbre FM.



Au programme :

--> Charlotte fait son édito.
--> Interview de Eva et Séverine, deux membres du collectif mauvaises filles qui nous racontent leurs superbe expo à quai des bulles
--> Thomas nous présente « saison de sang » de Si Spurrier et Matías Bergara aux Éditions Dupuis
--> On écoute un micro trottoir de Quai des Bulles.
--> François P chronique : « Monstress » de Marjorie Liu et Sana Takeda aux Éditions Delcourt
--> Charlotte vous propose un quiz spécial mauvaise fille
--> François M. nous fait sa wish list mauvaises filles (Julia Wertz « les imbuvables » L'Agrume Éditions / Tess Kinski - Super Cyprine« Super Cyprine » Massot éditions)
On écoute un autre micro trottoir de Quai des Bulles.
--> Les chroniqueurs vous proposent le traditionnel BD MINUTE :
->Thomas: "Ladies with guns" – de Olivier Bocquet et Anlor- aux éditions Dargaud.
-> François P. : "The pro" - de Garth Ennis et Amanda Conner – aux éditions Akileos
-> François M. : "Frontier" - de Guillaume Singelin - aux éditions Rue de Sèvres Label 619
-> Charlotte : "Coquelicots" - de Fanny Vela - aux éditions Leduc Graphic.
-> Marlène : "La venin" - de Laurent Astier - aux éditions Rue de Sèvres

Emission 32 




Une émission présentée par François P, avec nos chroniqueurs : Charlotte et Thomas, sans oublier Marlène à la technique.
Enregistrée dans les studios de Timbre FM.

Au programme :

--> François fait son édito.
--> Charlotte nous chronique "Coquelicot" de Fanny Vella aux Éditions Leduc Graphic.
--> François chronique : "La fête des Ombres" de l'Atelier Sentô aux éditions Issekinicho.
--> On diffuse l'interview " Atelier Sentô et éditions Issekinicho" enregistrée à Quai des Bulles 2023
--> Thomas chronique : "Descender" de Jeff LEMIRE & Dustin NGUYEN chez Urban Comics
--> Les chroniqueurs vous proposent le traditionnel BD MINUTE :
-> Marlène : "Banana Sioule" - de Michaël Sanlaville - aux Éditions Glénat BD.
-> Thomas : "Solo" - d'Oscar MARTIN aux Éditions Delcourt.
-> Charlotte : "Les fleurs aussi ont une saison" - de Camille Anseaume et Cécile Porée - aux éditions Encrages.
-> François : "House of X / Power of X" - de Jonathan HICKMAN, Pepe LARRAZ & R.B. SILVA - aux éditions Panini Comics France collection Marvel Deluxe

à écouter : 

Sur Spotify : https://open.spotify.com/episode/32JqDzrH1H3LUUpzk76pKK...
Sur Deezer : https://deezer.page.link/HKR3UnsXmweVbkVn9
Sur Soundcloud : https://on.soundcloud.com/wvA4J



Comme toujours, vous pouvez soutenir l'association la Bande FM 
Par ici --> www.helloasso.com/associations/la-bande-fm
L'association La Bande FM est soutenue financièrement par la commune
d'Augan et la Région Bretagne. Émission enregistrée au Studio de Timbre FM.

mercredi 7 février 2024

6 juin 1944, dans le secteur d'Utah Beach

 Hello,

 

Petit retour dans le passé puisqu'on reprend aujourd'hui une partie qui s'est jouée en novembre 2023 et qui nous renvoie elle-même encore plus dans le passé puisqu'elle se déroule en juin 1944. 


Anatoli (gloire à lui) nous avait préparé un scénario spécial de toute beauté, qui avait déjà été joué au musée des blindés de Saumur. Il a donc préparé la table avec tous ses décors, les deux armées (ou plutôt les 6 armées puisque nous étions 6 joueurs) et l'écriture du scénario sur la règle de Pierre Groupe Franc. N'hésitez pas à cliquer sur les deux liens de la phrase précédente c'est à disposition libre et gratuit !


La mise en place

Deux villages, sur la route de Sainte-Mère-Eglise, Les Forges et Fauville grouillent de soldats allemands du 3ème bataillon du Grenadier - Regiment 1058 (91. Infanterie Division). Les alliés choisissent le secteur des Forges comme zone de base pour un ravitaillement en planeur prévu le soir du 6 juin à partir de 21h00 (opération « Elmira »). Ce ravitaillement prévu dans cette large zone bénéficiera aux troupes américaines venant de débarquer à Utah Beach ainsi qu’aux troupes aéroportées éparpillées dans le secteur. La Landing Zone West (LZ.W) englobe le village des Forges jusqu’au sud de Fauville. La route nationale 13 traverse la LZ.W du sud-est jusqu’au nord-ouest ; la route départementale 70 traverse Les Forges d’est en ouest. La LZ.W est très compartimentée en plusieurs vergers et champs bordés de hautes haies ainsi que par des lignes d’arbres de haute taille. Les allemands ont principalement concentré leurs forces dans le secteur de Fauville ; ils verrouillent ainsi toute progression sur la route nationale 13. De même, la LZ.W est à portée de leur artillerie (mortiers, canons automoteurs, PaK, …).

C'est pas de la table ça ?

Objectifs :

Joueur américain : les forces américaines doivent absolument neutraliser cette menace qui pèse sur l’arrivée des planeurs dans la LZ.W. A cet effet, elles devront s’emparer des villages des Forges et de Fauville. Si Fauville n’est pas capturée, c’est une défaite américaine. 

Joueur allemand : depuis le début de la matinée, les allemands ont compris que Sainte-Mère-Eglise, située à moins de 2 kilomètres au nord de Fauville, était tombée aux mains des parachutistes américains. Une reconnaissance menée le long de la N13 vers Sainte-Mère-Eglise en milieu de matinée a été prise à partie par des paras américains et la patrouille a dû se replier vers Fauville. Le joueur allemand devra donc se maintenir si possible aux Forges et impérativement à Fauville. La perte de Fauville constitue une défaite allemande. 


La partie

Avec les compères Nicos et Pierre, j'ai endossé le rôle des américains et plus particulièrement d'une section d'infanterie du 8ème régiment d'infanterie (la quatrième division). Un sacré chef, un vétéran dans sa jeep personnelle, 3 groupes d'infanterie armé de fusil et d'un BAR. Des équipes d'armes spéciales : mitrailleuse légère, mitrailleuse lourde, mortier et bazooka. 

Déployés sur le flanc ouest, mes forces contournait le village des Forges, à l'abri des haies et des forêts. 

Les parachutistes ont atterri à l'est, plus au nord et donc en avance sur le reste des troupes. 

La second section d'infanterie était elle, prête à prendre d'assaut le village. 




Les halftrack et les tanks quant à eux, étaient placés sur la route, prêt à entrer en action à la vitesse de l'éclair (mais si possible, après que le canon allemand ait été mis hors d'état de nuire). 





Les forces allemandes sont bien retranchées dans l'extrémité nord du village. Un chef attend au bord de la route, prêt à crier des ordres à chaque tireur embusqué qui compte bien tenir la moindre ruine. Un canon antichar PaK40 se place au bord de la route pour s'en prendre au premier véhicule qui pointerai le bout de son nez. 

 







 



 

 Les paras fraichement débarqués prennent tout de suite d'assaut l'Est des forges sous les tirs de mitrailleuses allemandes !



Une partie des allemands de Fauville se lance à l'assaut de la ferme entre les deux villages pour être sûr que les américains n'en font pas une base solide en se retranchant dans les corps de ferme. 






 Les chars contournent Fauville pour eux aussi participer à la défense de la N13 voire des Forges. 


En face, les halftrack n'osent pas se montrer sur la route, seule l'infanterie progresse pas à pas entre les bâtiments. 


 

Grâce à l'œil acéré de mon chef de section ayant repéré une magnifique ligne allemande, nous déclenchons le soutien aérien et notre aviation vient pilonner la ligne sortant de Fauville prenant à l'improviste infanterie comme blindés Plus de peur que de mal mais au moins, certaines unités vont devoir se remobiliser avant de pouvoir reprendre leur marche. 









Galvanisés par ce renfort aérien, les chars prennent la route au mépris du danger, pensant abattre le canon avant qu'il ne s'en prennent à eux mais il semblerait que les forces allemandes aient eu le temps de bien ajuster le tir le long de la route... Le premier char à s'engouffrer est explosé dès le premier tir !








De mon côté, mes troupes longent les Forges, avançant dans le bocage normand au plus vite afin de progresser vers Fauville ou de prendre à revers les forces allemandes des Forges. 






Les halftrack se lancent à la suite des chars pour faire face aux blindés allemands qui arrivent à toute vitesse vers les Forges. 


Le moral est compliqué à récupérer côte allemand. Les soldats effrayés par le tir aérien sont encore sous le choc et n'osent pas bouger !













Un premier halftrack américain est abattu par un char mais la contre-offensive ne tarde pas et un premier char allemand est incapacité à son tour. Un membre de ma section en abat un second dans la foulée avec son bazooka. Les Forges sont à nous !





Les allemands n'apprécient pas la prise des Forges et déclenche leur propre artillerie pour bombarder nos troupes qui tentent de se ruer sur Fauville, le tir fera mouche incapacitera bien nos troupes ! La ligne allemande elle, se préparer à faire face.






Les unités SS devant Fauville ont décimé mes forces tout en refusant obstinément de mourir, la plaie de cette partie et clairement ma bête noire !



Au final mes troupes resteront engluées, incapables d'approcher Fauville, stoppées net par les mitrailleuses allemandes positionnées devant la ville. Pas mieux pour mes camarades paras. Seul un char et un halftrack réussiront à franchir les limites de la ville mais ne feront pas assez de dégâts pour en déloger les allemands retranchés dans les bâtiments. Petite victoire pour eux mais heureusement, l'histoire les rattrapera et ils ne pourront tenir Fauville assez longtemps... 












C'est tout pour le récit du jour. J'espère que ce récit ne vous aura pas trop assommé et que les photos que nous avons prises pourront vous transmettre, au moins un peu, les étoiles que nous avons nous-mêmes eu dans les yeux en voyant la table d'Anatoli puis la bataille se dérouler devant nous. Ce genre d'événements est non seulement une superbe occasion de s'en mettre plein les mirettes mais aussi de passer un bon moment avec les copains, d'établir des stratégies farfelues, de se lamenter autant que de se réjouir des jets de dés ratés et réussis et de bien rigoler. Un énorme merci à mes camarades d'avoir rendu cette journée possible !

Merci encore à Anatoli qui, en plus de tout ça, a fait de très belles photos que j'ai joint aux miennes pour ce rapport de bataille.

Kenavo !