jeudi 15 février 2018

Astrahys : la dernière ligne droite !


Astrahys made in Hutif

Demat,

Il reste 52h de financements pour Astrahys alors je voulais en remettre une louche. Le jeu est financé et les premiers stretchgoals ont été débloqués. On peut voir certains tirages résine de certaines figurines et même une mise en couleurs pour certains ! Je vais essayer de vous mettre ici un maximum d'infos, libre à vous de lire les parties qui vous intéressent, je vais essayer de bien séparer ça.
Donc la campagne c'est ici !

L'avancement de la campagne

Comme je le disais on est à plus de 18 000 € donc les deux premiers Stretchgoals sont débloqués. Une figurine gratuite pour chaque faction  et un set de dés exclusifs.



J'en profite pour vous faire un rappel sur les pledges (enfin la plupart).

Les classiques étant 1 ou 2 starters de faction. 4 figurines donc, plus une (ou deux) exclusives !



Ensuite, on a aussi les packs qui incluent une grosse bébête, identiques au précédents, ça permet de se faire plaisir avec les plus belles pièces (en tout cas à mon goût).






Les figurines

Parce que bon... On est pas là pour vendre des cravates... mais bien de la fig à peindre ! Je vous propose de faire un tour des starters : 


Les "elfes" ayant mal tournée et donnant donc des démons ! Ici deux esclaves, le guerrier et le prêtre noir

Le starter pirate : deux chasseurs des mers, un capitaine et un pirate régulier


Les solides nains : un saboteu, deux artificiers et Holga !

Les barbares de Nordhall sculptés par Didier Fancagne : Une guerrière Nordhall, Frejya et deux berserks

Enfin les Kobolds : un cannibale, deux assassins et un sorcier




 De nouvelles photos qui n'étaient pas dans le dernier article (j'y ai regroupé toutes les photos qui existaient à ce moment).

Le capitaine terminé


La capitaine


La Harpie des pirates


La sculpture 3D de l'oiseau mécanique


La gargouille, pour les démons (elfes d'Epiphron)




Les débuts d'un assassin

Le héros Ragh

Le chevaucheur de Tatou Kobold !



Le cannibale Kobold
Les premiers tirages résines sont également arrivés. Voici donc les pirates que VOUS obtiendrez (si vous êtes du genre faible à choisir des humains alors qu'il y a des démons et des elfes...)




Le grand méchant Cypion

Le minotaure



Et pour bien se rendre compte, on passe aux versions peintes. D'abord avec les versions d'Al&xis, l'auteur et créateur du jeu. Admirez le talent :

La capitaine

Le chasseur des mers

La Harpie

Les trois pirates ensembles

Dans un second temps, je vous présente les travaux d'Hutif. Elle a peint le mercenaire Yéti, dont voilà les photos ainsi qu'Irina qui est elle dotée d'une vidéo !





Les règles

Je joint ici la version des règles trouvable dans une news de la page du ks.

Le jeu :
Astrahys est un jeu d'escarmouches médiévales fantastiques. Chaque joueur recrutera un groupe de figurines pour affronter un ou plusieurs adversaires.
Le jeu se déroule en activations alternées durant lesquelles chaque figurine peut réaliser un certain nombre d'actions. Ces activations reposent sur un système "d'actions complexes" matérialisées par des "dés d'actions complexes" que vont générer les figurine durant le tour. Une figurine possède deux valeurs pour gérer ces dés : la puissance et le rang.
Rang (première valeur X/X) :
Le rang correspond au nombre de "dés d'actions complexes" que peut utiliser la figurine. La valeur de rang est également variable d'une figurine à l'autre. Chaque figurine peut donc générer et utiliser un nombre variable de "dés d'actions complexes". Certaines en génèrent plus qu'elle ne peuvent en utiliser et vice versa donnant ainsi la possibilité de créer des combinaisons entre les coûts en points, le nombre d'actions réalisables et les compétences spéciales des figurines. Ce système de jeu donnera de grandes possibilités de combinaisons entre les profils.
Puissance (seconde valeur X/X) :
La puissance est le nombre de "dés d'actions complexes" que va générer la figurine. La valeur de puissance sera variable d'une figurine à l'autre.
"Dés d'actions complexes" :
Comme nous l'avons vu plus haut, les "dés d'actions complexes" représentent le nombre d’actions -demandant un lancé de dés pour être réalisées- que peut effectuer chaque figurine durant sa phase d'activation. Concrètement, ces dés serviront à effectuer un tir, lancer un sort, courir, combattre....
Toutes les actions qui ne nécessitent pas de "dés d'actions complexes" sont dites "action simples" et pourront être réalisées sans lancé de dés.
La magie :
La magie est un élément important dans l'univers d'Astrahys. Elle est puissante mais difficile à contrôler. Les flux corrupteurs de la magie sont omniprésents et l’ombre de leur menace plane sur les magiciens à chaque lancement de sort.
En terme de jeu, chaque figurine sensible à la magie a un niveau de magie allant de niveau 0 à mage niveau X (Un niveau 0 signifie que la figurine ne peut pas lancer de sort mais est tout de même sensible à la magie, X sera une valeur numérique allant de 1 à 3 au lancement du jeu).
Chaque magicien peut donc lancer des sorts (dont le nombre sera déterminé par son niveau de magie) en utilisant des "dés d'actions complexes" et des gemmes qu'il a à sa disposition à chaque tour (dont le nombre maximum de dés + gemmes générées sera le double de son niveau de magie).
Ces gemmes peuvent être transformées en "dés d'actions complexes" supplémentaires utilisables uniquement pour le lancement de sorts. Pour réussir un sort il faut effectuer un lancé de dés et dépasser le seuil de difficulté indiqué sur la carte du sort. Chaque faction a à sa disposition des sorts (exemple : les créatures aquatiques de la faction des pirates utilisent la magie des abysses).
Chaque sort lancé avec succès provoque un test de corruption. Le magicien devra user de sa volonté pour ne pas succomber aux effets néfastes de la magie…
Test de corruption : 
Dans ASTRAHYS, la magie est corruptrice, c’est pourquoi chaque sort lancé avec succès provoquera un test de corruption par le lanceur du sort pour voir s’il ne succombe pas aux effets néfastes.
Pour ce faire on effectue le test suivant : on jette 2D6 (+1 par 6 obtenu lors du lancement du sort) auquel on ajoute le modificateur de corruption du sort. 
On compare ensuite cette valeur à la volonté de la figurine. Si le résultat est supérieur ou égale à sa volonté rien ne se passe et le lanceur de sort peut continuer son activation normalement.
 Si le résultat est inférieur le lanceur de sort effectue un jet sur le tableau des effets néfastes de la magie.
Pour ce faire, on jette 2D6 et on lit le résultat sur le tableau suivant :
  •  2 : Le lanceur de sort peut lancer un sort gratuitement avant de mourir déclen chant une explosion de magie. Toutes les figurines dans un rayon de 15cm subissent une blessure. La figurine du lanceur de sort est retirée du jeu comme perte. 
  •  3 : Le lanceur de sort subit une mutation, il gagne +1 en F et E mais perd un niveau de magie (donc un sort au choix) et subit une blessure 
  •  4 : Le lanceur de sort subit une blessure 
  •  5-7 : Le lanceur de sort perd toutes ses gemmes restantes 
  •  8 : Le lanceur de sort subit une blessure 9
  •  : Le lanceur de sort subit une mutation, il gagne +2 en force et -2 en endurance. 
  • 10 : Le lanceur de sort subit une mutation, il gagne +3 en endurance et -3 en force et subit une blessure 
  •  11 : Le lanceur de sort subit une mutation, il gagne +3 en Force, -1 en Endurance et subit une blessure. 
  •  12 : le lanceur de sort ne peut plus utiliser la magie jusqu’à la fin de la partie. Cependant la figurine gagne +3 en F et E et provoquera la peur aux figurines dans un rayon de 5cm. A chaque activation elle devra réussir un nouveau test de volonté pour ne pas subir de blessure supplémentaire.
Le combat :
Dans une partie d'Astrahys, le combat est également un élément important. Certaines factions en font même leur spécialité ! Chaque profil de figurine est doté de capacités de combat, de défense, de force et d'endurance.
Pour combattre on utilise les "dés d'actions complexes" que l'on a décidé de placer en attaque ou en défense. On effectue un jet de dés dont chaque dé utilisé devra passer un seuil de difficulté déterminé par le tableau suivant. Ici on calculera Combat - Défense. L'écart obtenu entre les deux valeurs nous donne le seuil de difficulté :




A ce moment là, l'adversaire a la possibilité de se défendre en utilisant ses "dés d'actions complexes" alloués à la défense. Le seuil à dépasser pour chaque dé se déterminera en utilisant le même tableau (mais en comparant Défense - Combat. L'écart obtenu entre les deux valeurs nous donne le seuil de difficulté.




Chaque réussite obtenue annule une touche obtenue par l'attaquant. Les éventuelles touches en excès provoquent un test de blessure dont la difficulté est déterminée sur le tableau suivant. Ici nous calculerons Force - Endurance. L'écart obtenu entre les deux valeurs nous donnera le seuil de difficulté :




Sur ces bases de règles simples viennent se greffer les armes et compétences des figurines pour donner toute sa profondeur au jeu.
Le tir :
Une figurine équipée d’une arme de tir et ayant une ligne de vue vers sa cible peut effectuer une action de tir. Pour cela elle doit utiliser un dé d’action complexe.
Pour réaliser un tir, on lance 1D6 et on ajoute la valeur de tir de la figurine. Par défaut la difficulté du jet de tir est de 6+. Cette difficulté peut être modifiée par les éléments suivants :
  • +2 si la cible est à longue portée  
  • +1 si la cible est à couvert partiel 
  •  +2 si la cible est à couvert lourd 
  •  +1 si le tireur s’est déplacé avant de tirer 
  •  +2 si le tireur à tenté une charge et l’a raté avant de tirer 
  •  +1 tir de contre charge 
  •  +1 par tir supplémentaire si le tireur utilise une arme à tir multiple 
  •  -1 si le tir se fait contre une grande cible 
  •  -2 si le tir se fait contre une très grande cible 
  •  -3 si le tir se fait contre une cible gigantesque
Une fois la touche réussi, celle-ci provoquera un jet de blessure sur le tableau suivant :




Une figurine n’est pas limitée à un seul tir par activation mais cela sera de plus en plus coûteux.
Pour réaliser un second tir, le tireur devra utiliser 2 “dés d’action complexe” (mais n’en lancera qu’un seul).
Pour réaliser un troisième tir, le tireur devra utiliser 3 “dés d’action complexe” (mais n’en lancera qu’un seul) et ainsi de suite.
La règle suivante est cependant une exception :

Une arme dotée de la caractéristique « attaques multiples X» permet de réaliser ses X premières actions de tir en ne dépensant qu’un seul dé d’action complexe mais avec un malus de -1 pour toucher  

Les add-ons

N'oublions que le but étant de lancer une gamme complète, il y a déjà pas mal d'Add-on pour vous permettre de construire votre pledge sur mesure. Je vous propose d'en voir quelques uns ici.

Les socles texturés, toujours un plus !

Des décors pour vos tables ! 
Le livre de règle en grand format avec des artworks, du fluff et tout ce qui va bien
Les gros décors : carrément des ruines
Et bien sûr les figurines à l'unité !



On finit par une extension complète contenant un dragon ni plus ni moins ! En voici la description :
Livret : 
Un livret contenant un historique du dragon, quelques règles additionnels et deux modes de jeu :
- Mode scénarios : 
Ce mode va permettre à deux joueurs (ou plus) de jouer l'un contre l'autre tout en ayant le dragon sur la table de jeu. Plusieurs scénarios seront proposés  :
  • Le réveil du dragon : les deux joueurs devront recueillir des "informations" sur le présence d'un dragon sur le monde d'Astrahys tout en veillant à ne pas réellement réveiller le dragon. Chaque tour de jeu sera marqué par un événement aléatoire qui aura une influence sur son déroulement (le dragon peut donc se réveiller durant n'importe quel tour). Le joueur ayant recueilli le plus "d'informations" remportera la partie.
  • La chasse aux oeufs : des pions "oeuf" seront répartis sur la table ainsi que le dragon. Le but sera d'en récupérer le plus possible durant la partie. Le dragon pourra agir durant le tour de jeu. Son nombre d'activations variera en fonction du nombre d'oeufs collectés (plus il y aura d'oeufs de collectés et plus le dragon pourra agir). Les actions du dragon seront déterminées par une carte qui sera tirée à chacune de ses activations.
  • Le trésor du dragon : dans ce scénario, un trésor devra être placé au centre de la table, protégé par le dragon. Les deux joueurs placeront également un coffre dans leur zone de déploiement. Les deux joueurs devront s'emparer d'un maximum d'objets précieux du trésors du dragon et les déposer dans leur coffre. Pour ce faire, ils devront placer une de leur figurine contre le trésor et tirer une carte. Cette carte déterminera ce que la figurine aura obtenu (point de victoires) et la réaction du dragon. Les joueurs auront la possibilité de récupérer de l'or du trésor, ou bien mettre une figurine qui en transporte hors de combat ou encore piller le coffre de leur adversaire.
- Mode coopératif : 
Dans ce mode de jeu, les deux joueurs (ou plus) s'allieront dans le but de réussir des missions dans lesquelles le dragon fera tout pour les en empêcher.
  • L'attaque du convoi : ici les deux joueurs devront escorter un convoi de marchandise (traverser la table) tout en subissant les assauts du dragon. Plus le convoi s'approchera de sa destination et plus les assauts seront proches les uns des autres.
  • Chasseur de dragon : Ici le dragon sera le principal adversaire et le scénario se résumera à vaincre le dragon. Apres chaque activation d'une figurine, le dragon agira. Ses actions seront déterminées par une carte qu'il faudra piocher. Chaque fois que le dragon sera blessé, il faudra tirer une nouvelle carte pour déterminer l'état de la blessure, ce qui correspondra à un certain nombre de points de victoire. Ces points de victoire détermineront lequel des deux joueurs sera promu chasseur de dragon.
Cartes/pions : 
La boite contiendra des cartes qui seront utiles à l'activation du dragon, pour les combats, pour les objectifs etc.
Ces cartes seront accompagnées de pions de jeu notamment les coffres, les oeufs, le convoi, les "informations" etc.
D'autres scénarios et visuels vous seront dévoilés durant la phase de conception de la boite.


En espérant que ça donne envie à certain et que ça amène des idées aux autres.

N'hésitez pas à partager le projet autour de vous, ça aiderait énormément !

mardi 6 février 2018

Happy Factory Days 2018


Demat,

Ce week-end j'étais aux Happy Factory Days pour cette seconde édition de folie. Après une grande première l'année dernière où les visites ont dépassées les attentes, cette année HGF avait prévu le coup en louant au Belushi. Un week-end chargé donc avec 3 tournois en parallèle, des tables à disposition des joueurs et des démos des différents jeux.

Le salon

Le salon accueillait les joueurs le samedi de 9h30 à 22h et le dimanche de 10h à 17h30. Deux grosses journées donc pour partager autour des produits HGF. Il y avait bien entendu la finale d'Eden, dans une salle à part du bar pour que nos champions puissent se concentrer au mieux. Un tournoi sur des banquettes avec coussins, c'est quand même la classe !

Dans la seconde salle, que vous pouvez voir sur la photo en haut de cette article accueillait les deux autres tournois d'Eden. Le tournoi solo proposait une capture de territoires par une faction et des rondes "à la carte", chaque joueur pouvant décider de disputer ou non à la ronde en cours. Certains joueurs ont pu venir le week-end entier, d'autres soit le samedi, soit le dimanche ce qui a entrainé certains bouleversements dans les factions. Par exemple, les Anges de Dante bien présents le samedi qui ont été totalement évincés le dimanche, faute de joueur. Le gagnant est le seul joueur Néphilim qui a conquis à lui tout seul un nombre incroyable de territoires...
Le dernier tournoi était un tournoi des plus original. Il s'agissait de s'inscrire en équipe de trois (ou de trouver des partenaires via le forum). Les trois joueurs devaient jouer la même faction et il ne pouvait y avoir aucun doublon dans les profils joués sur les trois compos. Il y avait quand même 6 équipes d'inscrites, plutôt impressionnant ! Le tournoi s'est soldé par une égalité entre deux équipes.

Comme d'habitude, on pouvait trouver l'atelier des artistes, projeté également sur grand écran. Je ne saurai dire exactement ce qu'il y a eu puisque j'étais tout à l'opposé mais je sais qu'il y a eu de la peinture au pinceau, à l'aérographe et de la sculpture.

Quelques tables étaient à disposition pour les joueurs hors tournoi, de très belles tables, peut être même trop pour la table de Gregauryc puisque les joueurs n'ont pas osé jouer dessus de peur de l'abîmer !

Enfin, il était possible de participer à des démos d'Eden, de Drakerys ou encore... d'Arena Bots (et c'est là que j'interviens!). Bref, pas de quoi s'ennuyer !

Arena Bots

C'est la partie qui contiendra le plus de photos puisque, pour ces HFD 2018 j'avais proposé mon aide à Mohand, qui m'a demandé d'animer des démos d'Arena Bots. Alors, Arena Bots, qu'est ce que c'est ? C'est le prochain projet à sortir chez HGF, toujours dans l'univers d'Eden. Il s'agit d'un jeu où chaque joueur incarne un pilote (aka un gosse de la résistance) contrôlant des bots et cherchant hacker ou détruire les bots adverses (voire les autres pilotes).
Un système très rapide, efficace et simple à prendre en main. Le jeu peut être joué de 2 à 6 joueurs et peut vraiment être proposé à tout type de joueurs.
Je ne vous en dit pas trop pour l'instant pour laisser la primeur aux joueurs s'étant déplacé ce week-end (j'ai fait une quinzaine de démos sur les deux journée, parfois avec 4 joueurs en même temps !). Je vous laisse avec mes quelques photos.




Non, Ievgëni n'a pas appris l'informatique, il a juste remplacé un des pilotes à l'arrachée ;)






Les rencontres

Comme toujours, derrière l'événement il y a aussi des gens ! J'ai donc pu retrouver avec plaisir Mohand, Minus, Gregauryc... Mais j'ai aussi pu rencontrer Kurtis (heureusement qu'il a remporté un vlaad de bronze, ça m'a permis d'entendre son pseudo), les membres de la team HGF avec lesquels je n'avais pas forcément eu l'occasion de discuter avant, les peintre Sebastien Lavigne, Fabrice Tran et Hutif (merci à eux d'être venu faire une démo d'Arena Bots le dimanche matin, c'était vraiment excellent !).

Les produits de Matou

En croisant mon camarade Matou, présent pour la finale (et qui a fini 6ème, chapeau l'artiste !) j'ai récupéré mon pledge de Monster Dice (unpainted) par Golem miniatures. Si cela vous plait, ne désespérez pas, il y en aura (au moins) une seconde vague à venir.

Désolé pour la photo peu représentative, cliquez sur le lien précédent pour avoir plus de détails


J'ai aussi récupéré l'anatomie de Boby pour le quatrième concours de sculpture de Maow Miniatures.
Pour ce concours de sculpture, le but est "d'habiller" le modèle anatomique dans l'univers ou le style de son choix et d'envoyer ses photos à Maow minaitures. Tout le monde peut participer puisque vous pouvez acheter votre modèle anatomique au prix de 4€ (ou plusieurs!) en envoyant un mail à maow-miniatures@orange.fr . N'oublions pas que Maow miniatures est une association ;)
De toute façon j'ai vu certains artistes aux HFD en récupérer, on sait déjà que c'est mort haha.

Pour comparaison, voila les pages des précédents concours et mon billet sur ma dernière participation (c'est un "The Vrac" donc faudra descendre un peu).
Le premier concours, dress a Kitty
Le second contours, dress a Johnny
Le troisième concours, dress a Dolly

Bilan

Pour faire un bilan objectif de ce week-end, de façon générale je dirais que c'était une très bonne occasion de croiser la communauté et de voir des choses qu'on a pas l'habitude de voir dans l'asso du coin. En négatif je dirais : je comprend que le prix peut être un peu rédhibitoire, 50€ le week-end je comprend que ça puisse freiner ceux qui ne viennent pas dans une optique de tournoi et ne compte pas participer au concours du Vlaad d'or (ah tiens comme moi en fait) mais il ne faut pas oublier que cela permet d'avoir un lieu agréable pour la communauté, de voir les artistes derrière le jeu et de croiser les pointures d'Eden. Il est un peu dommage que l'atelier de peinture ait été un peu encaissé, pas facile d'accès pour plus de 3 personnes. Et malheureusement, l'écran du Belushi (situé juste derrière les auteurs) n'avait pas une qualité suffisante pour permettre d'observer les détails de la peinture.
Plus personnellement je suis un peu déçu de ne pas avoir joué une seule partie d'Eden mais bon... On peut pas être au four et au moulin (et bon vu que j'avais speedpainté mes jokers pour l'occasion...). Je n'ai pas non plus pris le temps de profiter de la boutique (alors que c'était 2 booster achetés, 1 offert) qui était déjà rangé quand j'ai fini. C'est dommage également que je n'ai pas eu le temps en amont de travailler bien au moins une figurine pour la présenter au Vlaad d'Or. Il va vraiment falloir s'y prendre tôt l'année prochaine.
De façon plus positive : l'endroit était vraiment top. On est vraiment monté en grade depuis la dernière fois, ici les finalistes était dans leur salle dédié tandis que dans la seconde deux tournois, des démonstrations et les deux ateliers de peinture/sculpture pouvaient se côtoyer sans le moindre souci. La team était très présente et je pense que personne ne s'est senti isolé ou perdu, j'ai vraiment apprécié ce week-end en leur compagnie, l'ambiance était vraiment au top.
Très content également de voir que le jeu est joué sous différentes formes au vu des différents tournois et des quelques parties en mode Burn Out que j'ai pu voir.
Enfin, la communauté quoi ! Je me suis marré tout le week-end, en parlant aux divers joueurs croisés et surtout lors des démos d'Arena Bots. Un big up (wesh t'as vu?) à tous ceux qui sont passé essayer le jeu, je n'ai eu que des retours positifs et vraiment aucun joueur pénible, un régal !

Une photo (un peu) moins jaune que celle sur Facebook;


Amelin, la figurine exclusive !


Prochain point Eden, le tournoi des Territoires Ludiquues ?