samedi 21 octobre 2017

Vendredi c'est Alkemy !

Bon ok,

j'étais pas super inspiré pour le titre mais on va faire avec !
Ce vendredi j'ai pu voir le camarade Reldan pour une petite partie d'Alkemy (et beaucoup de blabla, comme d'hab).

La partie du 'dredi

Nous avons joué le scénario "Au feu", un scénario qui nous plait à tous les deux et que nous n'avions pas joué depuis un moment. Reldan joue son (magnifique) Temple tandis que je lui montre l'Utopie qu'il ne connait pas. Le but ici est d'enflammer les décors du côté adverse tout en gardant les siens éteints. Chaque bande commence avec 3 torches et 3 sceaux d'eau. De plus, les alchimistes ont la capacité d'enflammer ou d'éteindre un décor lorsqu'ils lancent une formule.
Reldan : Lotharis, frère collecteur, hospitalier, templier et 2 novices.
Môa : Chun'Qay, sourcelier, homoncule, nécromorphe, chasseur de légende, grimapor

Au premier tour on avance chacun timidement, sauf mon chasseur de léviathan qui avance en milieu de terrain face à son alchimiste. Il passe, je passe en espérant avoir la main au prochain tour.
Statistiquement, ayant 1 esprit en plus, j'ai toutes mes chances d'avoir l'initiative. Sauf qu'aux dés je fais 4 et lui 10... Du coup il prend la main pour me charger mon chasseur de léviathan avec un novice qui a l'allonge... Très bien joué de sa part puisque je ne peux que parer. Je pare donc la première attaque, encaisse la deuxième me faisant passer en jaune. Ayant un autre novice prêt à me charger j'active le chasseur pour finir l'impudent ayant osé m'engager. 2 baffes, décès immédiat. De là son templier viendra finir le boulot en achevant le chasseur de légende mais subira deux tirs de grimpaor par la suite. Cette fameuse grimpaor se faisant charger par un novice... Chun'Qay ne le verra pas de cet oeil car il va également tuer un novice en deux frappes pour lui voler définitivement un point de défense. Bref c'est le bordel avec une énorme mêlée centrale ou s'accumule les sceaux et les torches des figurines mortes.
De l'autre coté j'arrive à leurrer Lotharius en le faisant charger le nécromorphe qui fera presque son boulot : passer Lotharius en jaune tout en ne prenant qu'une frappe en retour. L'hospitalier s'en mêle en venant soigner son chef mais l'homoncule ramènera Lotharius dans le rouge.
Au troisième tour la chance abandonne totalement Reldan et je lui grignoterai toutes ses figs sauf le templier... On décide de s'en tenir là.
Une partie de bourrinisme fratricide (n'oublions pas que l'Utopie fut un duché d'Avalon, banni par les sectaires du Temple) bien agréable et full paint :D
Je n'ai pas pris énormément de photos mais les voici !



Vous êtes autorisés à baver...






Rise of the mûmakil

J'en profite pour un petit aparté, j'avais acheté virtuellement un mûmak à Reldan depuis... 1 an au moins il me semble. Nous avons enfin réussi à combiner nos cerveaux pour y penser et réaliser la transaction !!! Inutile de vous dire que je suis bien content de l'avoir récupéré et qu'il y a de fortes chances qu'il me serve de test pour l'aérographe mais d'abord j'aimerai y apporter ma petite touche personnelle (on ne se refait pas...). Tout d'abord j'ai vu au jfj un joueur avant rajouté des vrais cordages sur son mûmak j'ai été tellement séduit que je vais faire de même. Seulement... Lui avait posé de la ficelle blanche post peinture (cf plus bas) et je sans pour autant sculpter du cordage je me demandait : pensez vous qu'il soit possible de coller le cordage avant puis de le fixer (peinture seulement, colle à bois, glu..?) ? Cela permettrait de le rendre plus solide et de pouvoir le peindre derrière. Si certains ont des idées je suis preneur.
Seconde modification : le barbelé entre les défenses !!! Obligatoire d'après la séquence du film ou le mûmak fauche littéralement les cavaliers sur son passage. Je pense que je vais être obligé de le tresser au fil de fer mais si certains ont des idées je suis également preneur.
Amis des mûmakil merci d'avance !




Le fameux mûmak dont je vous parlais !



point crowdfunding Alkemy


Je voulais faire un petit point sur le crowdfunding d'Alkemy. Les starter box seront financées car nous avons réussi à réunit 15 459€. Cette somme est suffisante pour offrir au contributeurs un méhariste khaliman et deux archers triadiques gratuits sans compter la figurine de l'émissaire triadique spécifique à la campagne ! De plus le packaging des starters Aurloks et clan Waga sont également débloqués. Un énorme merci à tous ceux qui nous ont soutenu, pour autres je vous tiens au courant du pledge manager et des late pledges !
Les stretchgoals débloqués
Kenavo !

lundi 16 octobre 2017

Socles Urbains, featuring Deadzone [Tuto]

Salut, salut !

Boudiou ce que le temps passe vite ! (quand on fait tout et n'importe quoi) Certes, entre autres mais c'est fou d'avoir des sujets sur lesquels écrire et pas le temps de rédiger ça correctement. 
Pour ceuss qui auront dépassé le stade du titre, cet article prendra plus ou moins la forme d'un tuto en effet, ne demande pas de compétences particulières et est à destination de tout figuriniste peu importe le jeu (ou presque, j'ai pris un exemple moderne/futuriste mais rien n'empêche de faire plus ou moins la même en médiéval ou antique). Les socles pour les nuls quoi ? Ne soit dont pas médisant et tiens t'en à ton rôle de seconde personnalité sarcastique veux tu ? Se sera effectivement très détaillé (enfin il me semble) mais n'ayant pas des capacités hors-norme de sculpture ou d'imagination, j'espère que cet article sera assez accessible pour tout un chacun. N'hésitez pas cependant à me dire si vous trouvez ça trop ou pas assez détaillé...

Un grand ami m'a un jour dit, "Le soclage est plus important que la peinture, Le décor est encore plus important que le reste" (qu'il avait lui même lu quelque part par là). Alors j'essaye d'appliquer, à défaut d'avoir des décors finis à vous montrer. 

Tout d'abord une petite photo du travail en cours et une présentation des modèles utilisés.
Ce que vous voyez plus bas et qui me servira d'exemple tout au long de cet article est une bande de rebelles pour le jeu Deadzone de Mantic Games. 5 Mercenaires se sont également glissés parmi les rebelles. C'est un jeu d'escarmouche futuriste avec de vilaines corporations opprimant la populace et donc des va-nu-pieds rebelles, faiblard mais de plus en plus nombreux se soulevant contre le régime.
Le jeu se déroulant (normalement) dans les Deadzone, c'est à dire les zones où un artefact alien a explosé, commençant à transformer les habitants, où tout le monde essaye de se barrer et donc au moment où toutes les crevures de la galaxie se rendent pour récupérer ce qu'elles peuvent avant la purge par les Enforcers (un bon mélange entre Robocop et un space marines).  Tout ça pour dire que c'était l'occasion parfaite pour faire des socles urbains couverts de ruines.

Un exemple du travail en cours, la roche liquide toujours en train de sécher.

Le matos

Cette première photo vous parle ? Alors c'est parti !
Tout d'abord, voilà le matériel que j'ai utilisé : la plupart représente du matériel de récupération donc pas besoin de prévoir le petit billet pour les courses chez Leroy merluche ou Bricomachin.
Voici donc la liste en images, avec les légendes vous indiquant le détail.

Si vous êtes figurinistes vous reconnaissez ça, (à moins de ne vivre que de plastique à 100%) : se sont les résultats des coulées de résine ou de métal rattachés aux figurines

Une plaque légère de liège, en voilà juste un petit morceau en exemple

Le styrodur (ou polystyrène extrudé): servant à faire l'isolation, facile à récupérer de quasi n'importe quel chantier. C'et plus costaud que le polystyrène et ça reste super léger !
La colle à bois à séchage rapide, ça nécessite un peu de temps de séchage mais c'est bien plus puissant et moins agressif que la glu (notamment pour le styrodur)

Alkemy, Fury, AnotherWorld, Hell Dorado... ça laisse du matériel à travailler !
Rien de bien sorcier non ?

La dernière chose c'est de quoi texturer les socles : alors vous pouvez utiliser de l'enduit de rebouchage, du sable, du glutella... Il y a énormément de techniques possibles. Pour ma part, j'utilise de la roche liquide de chez Prince August parce que... J'en ai trouvé en promo et que je trouve ça bien pratique, rien à préparer et on en fout pas partout !

Premier socle urbain : la rue

On va passer à un premier socle : un combo route + trottoir. Pour celui ci on va utiliser le liège, le styrodur et quelques débris découpés. 

Voici la figurine test : un rebel Ynidj qui sera découpé de sa petit base ronde pour être posé sur le socle travaillé
Le second exemple : le tératon
Première étape : poser le sol. Prenez un bout de styrodur (ici un petit) mais plus haut que votre plaque de liège. Collez le sur un bord du socle, de façon à recouvrir entièrement ce bord de socle (vous ne devez pas voir le socle de dessus). Ne vous préoccupez pas d'avoir la forme exacte, si ça dépasse on s'en fiche pour l'instant ! Je vous recommande de le coller à la colle à bois car la glu attaquera le styrodur.
Ensuite, préparer un bout de liège contenant une ligne droite qui longera votre trottoir. Vous pouvez le découper à la main pour les autres bords, encore une fois pas besoin de faire dans le détail, l'essentiel est de recouvrir la zone voulue. Vous pouvez laissez des trous si vous souhaitez montrer la route éclatée ou manquante... Ici colle à bois ou glu feront l'affaire.
Laissez sécher le tout.

Pour celui-ci, petit trottoir et route sur le reste du socle
Idem pour le tératon

Deuxième étape : tailler la forme du socle.
Maintenant que c'est sec, vous allez pouvoir enlever le surplus, redonner une forme ronde à votre socle. Le plus simple pour cela est de retourner le socle, vous aurez ainsi la forme ronde directement sous les yeux. Certains préfère laissez du hors-champ, pour ma part je trouve que cela se fond mieux si l'on suit la forme de la base. Donc une découpe circulaire pour le styrodur au cutter, de tout façon. Pour le liège, il y a deux écoles : la découpe à la main, qui donnera un aspect plus chaotique, plus réaliste pourrait t'on dire (le béton n'est pas du verre ou du plastique et ne se cassera que rarement net). L'avantage étant que ça se fait vite, le désavantage est que cela va très probablement dépasser un poil du socle ou au contraire faire apparaître la base. Aucun souci cependant, les trous peuvent être pris comme de réelles fissures ou on pourra mettre de la terre ou de l'herbe !
La seconde méthode consiste à faire comme le styrodur et à couper au cutter un bord régulier.

Le trottoir comme extrait du reste et la route coupée à la main, la base réapparaît mais qu'importe ? Comment la route pourrait elle être intacte après... tout ça !

La dernière étape : l'enrichissement
Consiste à rajouter les détails dont vous souhaitez agrémenter votre socle : toutes les merdouilles en plastique/métal plus ou moins cassés, tordus ou découpés sciemment feront l'affaire ! Si vous avez de l'inspiration vous pouvez même rajouter de vrais détails : panneaux, tuyaux, grilles... Ici je me suis contenté de quelques gravats.
Un conseil tout de même : positionnez votre figurine avant pour voir la place qu'il vous reste pour décorer, et si cela se verra ou non une fois la figurine collée sur le socle. 

Et voilà le travail, une petite apocalypse et les gens oublient qu'il y a des trottoirs !



Ici j'ai fabriqué une enseigne à partir d'un rab Kraken éditions

Il est pas beau mon tératon ?!

Deuxième socle : le champ de gravats

Second type de socle avec une nouvelle figurine. Celle ci ne sera pas détourré de sa mini base ronde et sera travaillé tel quel pour faire un socle granuleux, jonché de débris. Terre, gravats ou sable ? A vous de décider lors de la peinture ! On utilisera pour celui-ci de la roche liquide PA ou tout autre mélasse dont je parlais plus tôt.


Deuxième figurines à recevoir : le rebel Grogan et son désolator.
Première étape : on colle monsieur sur son socle, bon ben... voilà c'est fait rien d'autre à dire.

Pas sûr d'avoir envie de le croiser au détour d'une allée...
Ensuite, on va répartir notre pâte sur toute la surface du socle, de façon irrégulière pour bien représenter un sol torturé, si vous l'étaler de façon uniforme, vous n'aurez qu'une simple plaine qui présent finalement peu d'intérêt par rapport à un flocage classique. N'hésitez donc pas à jouer de la spatule et à mettre des coups dans votre page pour créer le relief.
 J'attire tout de même votre attention sur un point précis : attention aux pieds de votre figurine. En effet, ici la figurine étant déjà sur le socle, je vous encourage à bien aplatir votre pâte près des pieds de la figurine pour ne pas donner l'impression qu'elle est embourbée jusqu'aux genoux... Vous raccourciriez votre figurine et de près je vous assure que ce ne serait pas du plus bel effet.

Vue de devant (en cours de séchage)

Vue de derrière (en cours de séchage)
Deuxième étape : les débris
Ici également, pour casser l'aspect uniforme du socle, on va déposer toute sorte de débris pour faire ressortir le tout. Ici j'ai utilisé les pièces que vous verrez plus bas : restes de liège, plateforme ronde de la précédente figurine coupée en morceaux et cylindres de plastiques épars venant de diverses grappes.
Pas besoin d'attendre que votre pâte ait séché, au contraire cela vous permettra de mieux inclure vos débris comme s'ils avaient déjà commencé à être recouvert par la terre ou la poussière au lieu d'avoir l'air simplement "posés" par dessus.

Les fameux débris

Vue de devant avec les débris

Vue de dos


et face au désolator

Le super moit-moit : la rue en ruines !

Je pense que vous l'aurez compris : on passe sur un mix des deux : une partie trottoir ou route associé à de la roche liquide et des gravats. Je vais faire plus rapide, je pense que vous avez compris l'idée (et sinon il y a les commentaires). Ici c'est un rebel humain (le type de base, passe partout, bon en rien mais casse couille partout).

Le trottoir (encore en train de sécher) et les ruines appuyés dans a roche liquide derrière.


La position du monsieur se prêtait bien à une division dans ce sens, m'évitant de lui coller un pied sur le trottoir et un sur les gravats

Le bonus

Pour ceux que ça intéresse, je met ici le rendu "final" de ma bande de rebels et des cinq mercenaires soclés. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, se sera forcément enrichissant. J'ai fait des zooms sur ceux qui me semblaient les plus intéressants. 

La troupaille dans son ensemble, je dirais que l'effet de masse est plus que satisfaisant !

Les rebels Soraks, même figurine mais il y en a une que j'ai modifié à coup de sèche cheveux pour la repositionner.

J'avoue, j'avais très envie de bâtir des murs en ruines et pour ça, le liège c'est top moumoute !

Idem, mes Ydnij sont également les même à la base, mais le sèche cheveux est le plus fort !

Ces bébêtes étant Scout et Agile, je voulais le représenter au mieux avec ces socles

On a jamais trop d'Ydnij

Wrath, Recon N32-19 et le doctor Simmonds


Les drones rebels, je voulais représenter une route plus... éparse


Vue de dessus ça le fait non ?

La chief (j'en ai chié pour séparer la caisse de la base... j'ai fini par découper autour)


C'est tout pour aujourd'hui, j'espère que cela vous plaira, n'hésitez pas à réutiliser, améliorer... C'est fait pour ! Je suis également preneur de vos retours ou de vos techniques de vieux coyote.