mercredi 19 février 2020

Critique Rangers Of Shadow Deep



Demat !

Aujourd'hui on revient sur une critique de jeu, ça faisait longtemps ! Puisque je ne la réaliserai pas dans Ravage, autant que j'en profite pour vous en parler ici.
Alors oui, RoSD (allez, vous pouvez l'avoir) ce n'est pas tout neuf et je l'ai depuis un moment alors pourquoi en parler maintenant ? Parce que la VF va sortir incessamment sous peu et pas n'importe quelle VF, MA VF !!!
"Tu ne t'emballerai pas un peu là ? C'est une VF Studio tomahawk, édité par Barbus Inc."
Mais euh... C'est quand même ma traduction à la base et je suis très fier de ce projet qui, je l'espère, continuera avec les extensions. Je vous propose donc de faire un tour d'horizon avec l'origine du jeu, le système en partie, le jeu en campagne, l'évolution du jeu et de finir sur une critique à proprement parler.

De l'origine du jeu

Rangers Of Shadow Deep peut être vu comme une alternative rôlistique à Frostgrave. Le jeu utilise le moteur Frostgrave (comme Ghost Archipelago), mais en coopératif, plus centré sur des aventures et sur un seul personnage : le Ranger. Cette version qui se rapproche plus du jeu de rôle est sortie et a été publié par Joseph Mc Cullough en indépendant, sans Osprey comme ce fut le cas pour Frostgrave. Le jeu a d'abord été mis en vente en version pdf puis en version papier (print on demand) et maintenant en version deluxe (papier). Exit les dessins flamboyants de mages colorés, bienvenu aux dessins de Barret Stanley posant une ambiance sombre et intrigante.
Côté français, la licence a été récupérée par le studio Tomahawk qui opérait déjà sur Frostgrave et verra le jour de la façon suivante : traduction par mes soins, correction et mise en page par le Studio, édition par Barbus Inc.
Le livre de base est plutôt complet puisqu'il contient à la fois les règles de jeu avec trois missions mais également la première campagne, "Burning Light" qui compte comme un livre à part. Un groupe Facebook très actif regroupe les fans du jeu et l'auteur lui-même intervient sur les sujets. Une communauté très sympathique !

dessin du livre, visible sur le site Mophidius


Mais quid du contexte ? Rangers of Shadow Deeps est il juste un livre de jeu générique ?
Oui… et non. On trouve des mentions d'histoire : l'histoire de la Shadow Deep justement qui envahit les royaumes un par un pour les assimiler dans son ombre, déserter ses paysages et absorber toute trace de vie qu'il pourrait y rester. Vous lirez aussi celle du royaume d'Alladore duquel votre ranger est issu, ce royaume au bord du gouffre, adossé à la Shadow Keep qui doit lutter aussi longtemps que l'espoir le permet en attendant des renforts qui n'arriveront sans doute jamais. Cependant, qui peut dire si Alladore est peuplé d'hommes, de nains, d'elfes ou encore de kobolds? Bien qu'un contexte soit posé il vous est tout à fait possible d'adapter cette lutte pour la survie à un royaume thématisé dans le style de votre choix.
Ce qui est sûr, c'est que vous êtes un Ranger d'Alladore. Une personnalité atypique aux talents spéciaux qui oeuvre, le plus souvent en commando très réduit (moins d'une dizaine de personne) et effectue toutes les missions que l'armée régulière ne peut accomplir.

Les rangers de l'auteur, publiés sur son blog 

Du système de jeu 

Même si les joueurs de Frostgrave n'y verront rien de très nouveau sur la mécanique en soi, je vais quand même vous dévoiler le déroulement du système de jeu, celui à proprement parler se déroulant pendant la partie, pendant le scénario de votre mission.

Les parties ont habituellement un nombre de tours limité, représentant le temps oppressant pour les héros alors que l'espoir s'amenuise. Les tours se divise en phases : de ranger, de créatures, de compagnons, d'événement. En fonction du Leadership de chaque joueur une initiative va s'instaurer et perdurer pendant toute la partie. Les rangers s'activeront tous dans cet ordre, emmenant éventuellement un ou plusieurs compagnons proches avec eux. Au menu : un mouvement et une action : sort, tir, attaque, action de scénario… Les actions sont résolues au d20, rendant le jeu très épique (en bien comme en mal).
On enchaine de la même façon avec les créatures, suivant une procédure d'activation assez simple à moins que le scénario n'ait prévu quelque chose de particulier pour elles.
Une fois les mouvements hostiles terminés, les compagnons n'ayant pas encore été activés jouent alors, mettant fin aux activations.

Le fameux "shadow knight" de chez North star miniatures


La phase d'événement clot le tour. On tire une carte du paquet éponyme (constitué au préalable à partir d'un jeu de cartes classique, celles à inclure étant définies par le scénario). Peut alors se produire un renfort de créatures, un séisme, une aide divine… les choix sont multiples et changent à chaque scénario, chacun ayant sa propre table d'événements !

Des mécanique simples donc, mettant en avant soit un jet contre une difficulté fixée, soit en opposition contre un adversaire lorsqu'il s'agit de recourir au hasard. les événements ajoutent du piment à tout cela et aux objectifs que nos héros essayent d'accomplir dans le temps imparti.

Du mode campagne

Tout l'intérêt de Rangers Of Shadow Deep est de créer son ranger sur mesure afin d'en faire un personnage iconique, un héros de l'ombre, un parangon de la vertu (ou de l'efficacité) que vous incarnerez au cours de multiples scénarios.
A la création vous aurez 10 points à dépenser. Vous pourrez les utiliser pour améliorer vos caractéristiques : combat, tir, mouvement, volonté… et ainsi renforcer votre Ranger dans un domaine.
Vous pourriez aussi lui accorder une ou plusieurs capacités héroïques et de sorts donnant à votre héros de puissants pouvoirs mais utilisables une seule fois par partie. Par exemple la capacité de lancer un sort de soin, de traduire les runes anciennes ou de s'effacer dans l'ombre, de faire un tir mortel… Ici contrairement à Frostgrave, pas de valeur de lancement pour les sorts, l'effet est automatique mais à usage unique, le timing a donc toute son importance !




Le système inclut aussi un ensemble de compétences faisant un peu penser à celles de Donjon & Dragons : la natation, l'escalade, la perception, le crochetage… Vous pourrez dépenser un point pour augmenter de 1 votre valeur dans 8 de ces compétences. Il est assez compliqué de tout faire quand on est seul, on se retrouve avec une compétence en doublons quand on est deux rangers (il y a 15 compétences) et c'est sûrement très bordélique à plus de 2 joueurs mais j'avoue ne pas avoir joué ainsi.
La dernière option consiste à dépenser des points pour augmenter votre potentiel de recrutement de compagnons. Cependant, le nombre de compagnons recrutables dans une partie est limité en fonction du nombre de joueurs. un héros seul pourra avoir beaucoup de compagnons alors que 4 joueurs ne pourront en recruter qu'un seul. Je trouve cette règle un peu dommage, obligeant à remplacer les compagnons du début par d'autres plus chers plutôt que d'en ajouter de nouveau, l'envie de se passer de cette règle est très forte dans mes parties… A noter qu'au moment de recruter un compagnon, vous lui allouez un bonus dans la compétence de votre choix, sa spécialisation en quelques sortes.

Pour terminer vous pourrez piocher dans un arsenal générique les objets qu'emportera votre ranger : armure légère ou lourd, armes de corps à corps, de tir, cordes…



Vous avez désormais votre ranger, que vous aurez déjà sans nul doute nommé et ses compagnons qui l'accompagneront pour votre première mission. Une mission est un ensemble de scénarios liés à jouer à la suite avant de passer à autre chose. Le livre propose trois missions de deux ou trois scénarios pour vous faire la main et gagner un peu d'expérience avant de passer à la campagne en fin de livre : Burning Light.

En fonction des monstres abattus et des objectifs accomplis pendant la partie, votre ranger gagnera un certain montant d'expérience, changeant de niveau à certains paliers et gagnant par la même occasion un bonus de caractéristiques, de compétences, une capacité… A l'inverse de Frostgrave, le gain est fixé par le niveau atteint et pas libre. L'expérience accumulée est la même pour tous les joueurs. Les compagnons gagnent également de l'expérience, on compte le nombre de scénarios disputés, la survie ou non et eux aussi ont une table d'amélioration. Bien entendu, en cas de mise au tapis de vos héros, il peut aussi y avoir des conséquences sur le long terme.

Vous pouvez trouver au cours de vos pérégrinations des objets, des trésors et autre rapines qui viendront renforcer votre groupe. Attention cependant, le nombre d'objets transportables est limité. Toutefois, les objets "magiques" sont moins grandioses qu'à Frostgrave, leurs charges sont limités dans le temps et leurs effets magiques se dissiperont au fur et à mesure de leur utilisation.

Les missions n'ont en soi pas de conséquence autre que l'évolution de votre groupe et peuvent être jouées dans l'ordre de votre choix.

Au delà du livre de base

La gamme Rangers of Shadow Deep s'est déjà bien élargie. En effet, vous pouvez déjà retrouver pas moins de 4 extensions pour continuer l'aventure au delà de Burning Light (proposant déjà une grosse mission avec un nombre variable de scénarios).
Rapidement vous trouverez :
  • Ghost stone : supplément contenant une mission de 4 scénarios mais à réaliser par deux groupes distincts de rangers, l'un deux novice et l'autre expérimenté. S'y trouve également une partie pour les armes "légendaires" pour donner à vos rangers des armes uniques. 
  • Temple of Madness : propose du nouveau contenu pour enrichir l'expérience des rangers. Nouveaux sorts, nouvelles capacités, nouveaux compagnons, nouvel équipement… Mais aussi une mission de 4 scénarios faisant avancer l'histoire "principale" d'Alladore, moins side-quest que les autres. 
  • Blood Moon : petit supplément d'une seule mission contenant un unique scénario d'investigation. Le scénario est assez orignal bien qu'un peu mal pensé sur certains aspects à mon goût, il aurait été plus intéressant de pousser certains mécanismes de jeu. 
  • Incinerator : deuxième petite extension avec une mission de deux scénarios représentant l'évasion des rangers capturés dans la Shadow Deep. 
  • Rules update : même si ce n'est pas une extension à proprement parlé, un premier ajustement des règles a déjà eu lieu. Il sera inclus d'office dans la version française du jeu.

A noter que tous ces suppléments sont actuellement en VO, donc en anglais. J'espère avoir l'occasion de vous proposer ma traduction par la suite et -instant merchandising- cela se fera d'autant mieux si vous participez à l'aventure en achetant la version française du jeu à sa sortie. Je vous remercie par avance pour l'intérêt que vous pourrez porter à ce projet !

Vous pourrez également trouver des scénarios publiés par des fans sur le net et libre à vous d'inventer vos propres missions (et de nous les partager!). 

Le mot de la fin

Pour conclure de façon plus solennelle, je vais résumer rapidement l'expérience Rangers of Shadow Deep, vous faire part de ce que sont pour moi les points positifs et les points négatifs et vous donner mon avis.

C'est un jeu de figurines d'aventure, solitaire ou coopératif. L'expérience coopérative est bien amenée, la régulation de la difficulté un peu moins, à mon sens plus on est nombreux, plus facile est le jeu (malgré la diminution du nombre de compagnons). Il repose sur les règles éprouvées de Frostgrave (à quelques modifications près) qui reprennent les règles classiques de l'escarmouche avec peu de jets de dés. Il est clairement fait pour être joué en campagne, tout du moins à enchainer les scénarios avec le même ranger. Vous aurez vraiment l'occasion de créer un personnage sur mesure et de vivre l'aventure à travers ses yeux. Le jeu propose de belles surprises, notamment le principe de notes qui permet de réserver un peu de surprise aux joueurs pendant la campagne burning light, même pour celui qui a lu les scénarios pour préparer les figs et les décors. Ces notes sont des renvois en fin de livre, genre paragraphe de livre dont vous êtes le héros. Les événements aléatoires offrent aussi une dose de mystère et de renouveau au jeu. Les règles sont simples, les actions héroïques grâce (ou à cause) des jets de d20.



Sans trop reprendre le paragraphe précédent, les points positifs pour moi sont la rapidité de mise en place et de compréhension. Le système est fluide, la création de rangers bien guidée.
Le fait de pouvoir faire de la figurine en coopératif sans passer par un jeu de plateau est très agréable. On est pas dans le dungeon/land-crawler et pourtant on suit l'évolution de son personnage avec plaisir au sein des missions toutes aussi variées qu'agréables.
Les possibilités de personnalisation sont vraiment énormes et le sera encore plus une fois l'extension Temple of Madness traduite. Le côté narratif est très présent, avec les textes des scénarios, ceux d'ambiance du livre et nous plonge complètement en Alladore (voire dans la Shadow Deep).
En revanche on n'est pas obligé de se dégotter des figurines trop précises avec une taille de socle spéciale… On produit Alladore vraiment comme on l'entends. De plus, la liste des figurines à utiliser pour une mission est indiquée en début de scénario pour bien vous préparer. De quoi se construire une agréable collection de monstres errants et de compagnons avec les figurines qui nous font vraiment plaisir !

Pour parler tout de même des aspects qui m'ont plus dérangé je citerai tout d'abord le système d'expérience. Les accomplissements ne sont décrits qu'en fin de scénario. De fait, soit on joue le scénario sans savoir quels sont les buts à atteindre, soit on se spoil pour savoir les directions à prendre.
Dans l'état actuel des choses, bien des monstres ne sont rencontrés qu'une fois, pas nécessairement que les boss.
Il n'y a pas de gestion de la difficulté (mode de jeu, niveau des rangers etc).
Le jeu repose sur du d20, parfois un scénario paraitra extrêmement facile parce que les dés sont là, parfois vous allez en chier votre race baver parce que ça ne veut pas (dixit mon ranger mort sous les coups d'un zombie. Après avoir été soigné…).
Moins de "rejouabilité"  que Frostgrave si vous ne mettez pas le nez hors des livres officiels, il faudra se pencher vers les scénarios de fans ou votre imagination si vous consommez les scénarios à vitesse grand V.
Vos actions dans les scénarios n'ont pas d'impact sur la toile globale.



De mon point de vue, Rangers of Shadow Deep est plus un jeu de figurines aux tendances rôlistes qu'un réel jeu d'aventures rôlistique. Je m'explique, le jeu reste basé sur le combat, les seules véritables difficultés que vous rencontrerez seront les monstres vous faisant face. Il y aura bien sûr des interactions autres avec l'environnement, mais le combat reste le cœur du jeu. Cependant, il est très agréable de se battre pour une vraie raison et de progresser dans une trame d'histoire. Le fait de pouvoir jouer en coopératif est encore plus appréciable.
Ce jeu est pour moi une des plus belles façons de voyager en jouant aux figurines car on n'a pas à réfléchir à une stratégie pour battre l'adversaire, on essaie surtout de réagir à un ennemi commun et de survivre comme on peut. Je me sers notamment du jeu pour faire découvrir aux néophytes le jeu de figurines de façon plus douce que par un affrontement direct.
Pour autant, un joueur "chevronné" aura tout de même le frisson de la découverte, la joie de réunir les figurines adéquat et le stress de la lutte contre les forces du mal. Les seuls qui pourraient être mécontents ici, seraient les combotteurs et les fans d'optimisation.
Rangers of Shadow Deep est donc un jeu original, mu par un système qui a déjà fait ses preuves et qui offre une très forte immersion narrative. Vous trouverez d'ailleurs pas mal de joueurs ayant fait des vidéos sur YouTube pour raconter leurs parties. C'est bon, mangez-en et si ça peut être en VF que vous l'achetez, c'est encore mieux !

mardi 11 février 2020

The Vrac : Fossoyeur Astrahys, Ludigork, FIJ, JFJ défi ludhibelliste, campagne frostgrave


Hello,

Aujourd'hui un nouveau "The Vrac" parce que... plein de projets et assez peu de temps pour rédiger des articles ici. 

Fossoyeur Astrahys

On commence tout de suite avec de la peinture express (une soirée) et des photos bien moche qui cachent tous les efforts fournis. Mon orange a l'air pastel alors qu'ils claquent des rétines... Bref, le bordel habituel. J'ai récemment eu une nouvelle lightbox, reste à la tester mais les photos de ce petit bonhomme étaient déjà prises !

C'est donc une figurine de la gamme Astrahys, une exclusive au premier KS (tiens tiens, on y revient dans quelques paragraphes), le fossoyeur (mercenaire Epiphron). Un petit gars bien sympa comme on les aime, des sabots, des ailes et des cornes et pour couronner le tout, un sac plein d'humains qui n'est pas sans rappeler Foulques le noir d'Hell Dorado.

J'ai d'ailleurs décidé de le traiter comme l'ambassadeur infernal du jeu sus-nommé : en orange.
Pour le pantalon, un gris-vert un peu froid et pour le sac : un benetton ! De la peau asiatique, caucasienne, africaine... même si ça ne se voit pas bien à la photo, j'ai essayé.

Pour le socle, fait à partir des petites dalles Basius system. 

Je vous mets un florilège de photos mais sincèrement, il faut que je fasse mieux.

Le modèle d'inspiration réalisé il y a quelques années





Edit : les photos dans le nouveau studio. C'est un premier essai donc il faut encore corriger quelques détails, mais ça va venir, c'est déjà beaucoup mieux à défaut d'être parfait.





Ludigork

Pour le week-end du 25-26 janvier j'ai assisté à la première édition de la convention Ludigork, organisé par Ben dit Gork de Gork Factory. On vous a dit qu'il vénérait le dieu des peaux-vertes?

Ce rassemblement très sympathique réunissait quelques exposants (Alkemy, TGCM, Gork Factory, L'atelier de Thorek, Mahar Prod, Sortilèges et j'en oublie sûrement). Il y a eu plusieurs tournois : Saga AOM, Alkemy, Mémoire 44... Et plein de tables de démos : Infinity, Black Seas, Flames of War... ainsi que des animations jeux de société mais aussi des cours de peinture / sculpture. Je vous mets quelques photos faites par l'organisateur et je reprend.









J'ai tenu la boutique Alkemy avec l'aide de la fidèle Jude, d'un soutien indéfectible comme vous le verrez sur les photos. Nous n'avons pas fait énormément de démonstrations mais nous avons conquis de nouveaux alchimistes, ce qui est une victoire pour nous ! Nous avions exposé les dernières nouveautés, Rados et les genii maritins, peint par l'ami Jyrio Delavida. Voici quelques photos du tournoi et des démos.










Une assistante au poil !








Nous avons eu la chance de manger chaud grâce à l'association des parents d'élèves qui avait préparé les repas, que vous verrez plus loin en photo. Le soir, nous avions un petit after entre "exposants" , commencé très en retard à cause des joueurs saga qui ont fini leur tournoi à plus de 21h. En soi ce n'est pas la mort, mais quand sur Alkemy on s'est pressé pour avoir fini à 18h 30, ça fout un peu les boules... Ça n'empêche pas que l'on a passé un très bon moment à table à discuter avec tout un chacun. 


En tout cas, la date de la prochaine édition est fixée, vous pouvez réserver votre 30 et 31 janvier 2021 et nous rejoindre au Mans !

Festival international du jeu de Cannes 

On continue sur les conventions, cette fois ci avec une festivité à venir du 21 au 23 février.
Plus grand salon du jeu en France à ma connaissance, il traite de nombreuses facettes de notre hobby. 
Jeux traditionnels et grands classiques, jeux de société modernes (j'adore ce terme), jeux vidéo et réalité virtuelle, Escape games, jeux de simulation (Jeux de rôle, Grandeur Nature, Wargames historiques et fantastiques...), cartes à collectionner, jeux de construction, loisirs créatifs et jouets… Comme vous le voyez, on brasse large, TRES large. C'est surtout une occasion de venir jouer tout court, que ce soit en démonstration, en tournois, entre amis, en famille, avec les auteurs ou les illustrateurs des jeux ! C'est aussi l'occasion d'assister à des conférences et des ateliers pour regarder de l'autre côté du miroir. 



Bref, tout ceci c'est bien joli mais je n'y vais pas en touriste ! J'y vais avec l'équipe de Malhya dont j'ai déjà parlé ici. Je serai donc présent sur le stand : 04.06, Niveau 01 Zone3. En face de BGG et à côté de Cassius TV. N'hésitez pas à venir me faire un petit coucou, ça fait toujours plaisir. Ce sera également l'occasion pour vous de découvrir le nouveau matériel Malhya et de tester le jeu si ce n'est pas encore fait !





Journées Figurines et Jeux

Toujours dans lignée salon, mais plus local pour moi car se déroulant à Sartrouville les 28 et 29 mars prochains. C'est une convention qui m'est très chère car je la fais depuis quelques années, qu'ils sortent tous les ans une figurine exclusive, organisent une tombola et invitent aussi bien des professionnels que des "amateurs". Attention, ce terme n'est pas péjoratif, au contraire. On voit de superbes choses, des tables exceptionnelles (coucou Rafpark) et l'on ne se fait pas bourrer le mou parce qu'au final ben… faut acheter !
Bref, un salon comme je les aime : convivial, haut en couleurs et hétéroclite. Je vous mets l'affiche et la liste des exposants annoncés (avec des liens pour ceux que je connais).




  • Alchemist Miniatures / Alkemy,
  • Arsenus TV,
  • Association SNAIL (Dust 1947),
  • Association (Archon Studio : Load et vanguard of war),
  • Battlefields-Factory,
  • CLUB - CARCAIEN DE JEUX D'HISTOIRE
  • CLUB - Championnet figurines et jeux,
  • CLUB - Jeux de Société - Carrière S/ Seine,
  • CLUB - Lafayette - Mantes la Jolie,
  • CLUB - La Horde d'Or - Asnieres,
  • CLUB - Le boute Selle - Chambourcy,
  • Epic FR,
  • Mr Gachod,
  • GAUTHEY MINIATURES,
  • Geek lvl 60,
  • GOUSSAINLIVRES,
  • halbaraddebrest,
  • Hell Ball,
  • LA MAISON LUDIQUE,
  • Le BEAU JEU avec Ramstag-store,
  • Les Compagnons de l'Histoire,
  • Les LUDOVORES,
  • Mahar-PROD,
  • More Terrain,
  • OldHammer Oldtrader,
  • Perno,
  • Sam Résine Miniatures,
  • Studio9art,
  • TGCM
Il y aura aussi de nombreux tournois pour lesquels s'inscrire, j'ai même trouvé un lien T3.


Défi Ludhibelliste

Même si je n'ai toujours pas compris d'où vient ce 'h', c'est avec plaisir que je retrouve le nouveau challenge de ce blog où j'ai brillamment, magnifiquement et avec grandiloquence échoué à chaque fois dans mon objectif. Moipafou ayant arrêté ce principe, c'est Mehapito qui reprend le flambeau mais en modifiant la formule. Ici, plus de points à estimer pour réaliser son objectif en suivant des thèmes bonus mais un bingo figurinistique comme je l'ai vu chez le Bawon Samdi l'année dernière et qui m'avait bien inspiré. Bon, ce coup-ci le baron zappe le bingo mais moi, je prends le train en marche ! D'ailleurs, les lecteur attentifs auront pu s'apercevoir que j'y fais mention un peu plus haut puisque ça y est, j'ai de quoi cocher ma première case. Le fossoyeur, datant du kickstarter Astrahys livré fin 2018 était monté, soclé mais n'avait pas eu le droit de passer sous les pinceaux. C'est maintenant chose faite et il me valide donc la case : "peindre une figurine qui dort dans la montagne de plomb depuis plus d'un an". J'aimerai dire que ça devient de plus en plus une montagne de plastique voire de résine, mais je ne chipoterai pas.  D'ailleurs, si j'avais pu remplir cette case plusieurs fois, j'exploserai tous les scores je crois... 
Je vous mets donc ici le bingo et je vous renvoie au début de cet article pour les photos du petit moche avec des cornes !



Campagne Frostgrave

Pour finir, des nouvelles des songes élémentaires. Les articles Vanguard suivant arrivent, comme ça une fois les présentations des joueurs / factions faites on passe à la peinture et aux rapports de bataille. En attendant, nous avons lancé une campagne (courte) de Frotgrave en partant à la Poursuite du Golem. 8 valeureux mages ont relevé de défi et sont allés inspecter les cadavres non sans "s'asticotter" gentiment au passage. Pas de rapport de bataille désolé mais pas mal de photos pour vous mettre dans l'ambiance. N'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez !


































C'est tout pour aujourd'hui et bravo à ceux qui auront tout lu !